Nos combats

Notre dernier combat en date:
L'AGJ fait plier le DSE!

En avril 2014, l'AGJ obtient gain de cause dans sa lutte aux côtés de l'un de ses membres qui a recouru contre le Département de la Sécurité et de l'Economie de Genève (DSE). Le motif? Le DSE avait refusé, en avril 2013, de répondre à la question posée par ce journaliste: combien l'Etat avait-il donc dépensé pour coacher un haut-fonctionnaire démissionnaire du DSE? La Loi sur l’information du public et l’accès aux documents (LIPAD) aurait logiquement dû permettre une réponse rapide.

Le Bureau des préposés à la transparence recommande de répondre au journaliste en toute transparence (consulter la recommandation ici). Mais rien n'y fait: le journaliste n'obtient pas la réponse à la question posée. Estimant qu'il en va de la liberté de la presse, l'AGJ décide, le 15 janvier dernier, de soutenir financièrement le recours de ce membre après de la Chambre administrative de la Cour de justice. 

Finalement, au terme d'une année, le 3 avril dernier, et avant que la Chambre administrative de la Cour de justice ne se prononce, le DSE a apporté les réponses demandées.

L'AGJ est fière d'avoir mené à bien ce combat et espère que ce respect forcé de la LIPAD est le dernier. A l'avenir, les départements sollicités doivent collaborer spontanément lorsqu'ils sont interrogés par les journalistes.
 

Le 17 octobre dernier, Tamedia a annoncé 20 licenciements dans le département pré-presse. Impressum et ses sections cantonales dont les membres sont concernés, se mobilisent pour contester cette charette qui en préfigure hélas probablement d'autres.

Les éditeurs ont dénoncé la Convention Collective de Travail (CCT) dont seule jouissait la Suisse romande. Ils veulent supprimer les palliers, qui permettent aux journalistes d'évoluer dans leur salaire au fil de leur carrière.C'est un hold-up! Nous nous sommes mobilisés pour notre CCT!

L'AGJ s'est mobilisée à l'occasion de l'AG des actionnaires de Tamedia, du 26 avril à Zurich. Votre section a fait entendre son désaccord avec la volonté du groupe d'économiser 34 millions d'ici 2016, même si Tamedia a, depuis, nuancé ses propos. Impressum et sa section genevoise restent très inquiets pour les centaines de journalistes qui travaillent pour cet    éditeur et ne comprennent pas cet objectif d'économies, vu son bénéfice net de 152 millions de francs en 201

Impressum est en contact permanent avec les éditeurs pour améliorer les conditions de travail des journalistes et conserver leurs acquis sociaux.

De surcroît, avec un juriste et un spécialiste en droits d’auteur à la disposition de ses membres, impressum intervient au cas par cas sur demande et défend pied-à-pied les cas de figure individuels dans la plus grande discrétion. 

Impressum, qui espèrait que la Convention collective de travail (CCT) puisse rester d’actualité jusqu’en 2014 au moins, peut se targuer des succès récents suivants :