Les coups durs

Les coups durs

2016

Tamedia supprime 11 postes à la Tribune de Genève et plusieurs autres à 24 Heures. Sont concernés des journalistes, des photographes et des éditionneurs. Impressum fait son possible pour limiter la casse.

2015

Le Temps annonce 8 licenciements en mars 2015. 

2014
Tamedia supprime purement et simplement l'équipe rédactionnelle de TV Guide, le supplément hebdomadaire distribué avec les éditions week-ends de Tribune de Genève, 24 Heures et Le Matin dimanche. Quatre journalistes sont licenciés, ce qui permet habilement à l'éditeur d'éviter le plan social. Tollé. Le 11 avril, des dizaines de membres d'impressum montent à Zurich pour manifester à l'occasion de l'AG de Tamedia. 

2013

Le Temps supprime des postes dans sa rédaction. Dix-sept personnes, dont des départs volontaires, sont touchées.

2012
La fusion RSR et TSR devient effective. Les économies qu’elle permet inclut la suppression de 30 postes, dont un nombre encore indéterminé de journalistes.

2010

L'ATS supprime 6 postes en Suisse, dont celui de journaliste économique à Genève.

L’AGEFI licencie 5 journalistes sur les 8 prévus.

Disparition de Genève Hebdo, créé six mois plus tôt, en partenariat avec Naxoo. Tous les collaborateurs sont sur le carreau du jour au lendemain. Impressum dénonce un fiasco.

 

2009

Swissprinters, , filiale des groupes Ringier, NZZ et Edipresse, supprime 130 postes
Edipresse, 15 postes au lieu des 27 prévus. Le quotidien 24 heures est le plus durement touché.
Ringier, 10 postes
Le Journal du Jura et Bieler Tagblatt licencient 26 collaborateurs

2008
L’Express et L’Impartial suppriment 15 postes entre 2008 et 2009, soit un quart des effectifs.

Ringier annonce la suppression de 22 postes, dont 3 au sein de la rédaction TV8, un à L’Illustré et un à L’Hebdo.

2006
Disparition du journal satirique romand Saturne. Six licenciements dont 5 journalistes.

2005
L’Hebdo licencie 8 journalistes
Par ailleurs, 80 journalistes de 24 Heures débraient suite à un licenciement car ils en craignent d’autres

2004
Edipresse restructure ses centres d’impression. Le centre d’impression de Vernier (GE) disparaît. Opération réalisée sans licenciements

2003
Disparition de dimanche.ch. Vingt-cinq journalistes à la porte.
L’Hebdo licencie 7 employés

2002
La Tribune de Genève supprime 13 postes ; huit licenciements
Ringier remercie 10 collaborateurs de dimanche.ch

2001
Septembre
Le Temps supprime 10 postes de travail, soit 7% du nombre total de ses employés

Novembre
L’Express et L’Impartial suppriment 5, 2 postes