AGJ, impressum dans votre canton

L’Association genevoise des journalistes (AGJ) est une des sections cantonales d’impressum, la plus grande association professionnelle des médias de Suisse. Avec quelque 450 membres, l’AGJ est une des sections les plus importantes d’impressum et qui est donc un des groupes régionaux qui le plus de poids.

Nous sommes à la fois une association professionnelle et un syndicat.

AGJL’AGJ:

  • Délivre les RP et les cartes de presse
  • Défend en toute discrétion l’intérêt de ses membres
  • Propose à ses membres en difficulté de profiter de son fonds de solidarité
  • Met à votre disposition une juriste spécialiste des droits d'auteur


Pourquoi impressum/l’AGJ et pas Syndicom ou le SSM ?
Les prestations sont similaires mais nous sommes moins chers et nos membres travaillent strictement dans les médias! 

 

AGJ

L'association genevoise des journalistes félicite chaleureusement Sophie Roselli, journaliste genevoise exerçant à la Tribune de Genève, pour avoir décroché le Swiss  Press Award le mercredi 27 avril 2016!  Un grand bravo pour ses enquêtes sur la mosquée de Genève et une belle continuation de carrière! 

 

 

AGJ

L'AGJ fait savoir ce 13 octobre 2015  au président du Grand Conseil Antoine Barde que les propos tenus par le député MCG Eric Stauffer le 2 octobre à l'encontre du journaliste politique de la Tribune de Genève Marc Bretton sont intolérables.Vous avez raté l’épisode ? Visionnez-le ici : http://ge.ch/grandconseil/sessions/video/010208/57/. A 18h19, on y entend l’injonction du député MCG. « Félon ! » lui lance-t-il notamment avant de l’accuser de s’être fait l’écho des déclarations d’un militant d’Ensemble à Gauche qui s’était exprimé à la tribune du Parlement. 

L’Association genevoise des journalistes (AGJ), qui réunit 400 journalistes de la place, considère ces propos comme étant à la limite de l’injure (art. 177 CP) et contraire aux libertés des médias et de l’information, consacrées aux articles 27 et 28 de la Constitution genevoise. L’AGJ a fait connaître sa position ce jour par un courrier envoyé au président du Grand Conseil, Antoine Barde qui a répondu: "Le Bureau ne peut que regretter les attaques verbales infondées. J'ai d'ailleurs rappelé Monsieur Eric Stauffer à ses devoirs en séance. J'ai présenté à Monsieur Bretton mes excuses pour l'attitude de Monsieur Stauffer, démarche également soutenue par le Bureau."

 


 

 

 

Dix personnes licenciées au «Temps» - Cinq à «Edelweiss» (19 mars 2015)

Le groupe de presse Ringier a licencié dix collaborateurs du «Temps». Suite à une proposition de la Société des rédacteurs et du personnel (SRP) du quotidien, ces départs s'effectuent sur une base volontaire. Cinq collaborateurs d'«Edelweiss» ont également été remerciés.

 

 

 


 

 

Après l'attentat de Charlie Hebdo à Paris, l'Association genevoise des journalistes et toute la profession restent mobilisées dans leur esprit.